Vignobles Brunot


D’origine corrézienne, Jean-Baptiste BRUNOT s’intéresse le premier au vin à la fin du XIXe siècle. Il fut d’ailleurs l’un des pionniers de la vente directe auprès de la clientèle particulière dans le nord de la France, la Belgique et la Suisse. Ce fut aussi le premier achat d’une propriété viticole : Saint-Émilion.

La deuxième génération, représentée par Albert BRUNOT, se poursuivit par l’extension du domaine. Il marqua particulièrement la clientèle par sa convivialité, sa générosité et sa recherche permanente de qualité.

Son fils, Jean-Baptiste BRUNOT, reprend l’exploitation familiale après des études de médecine et d’œnologie à la faculté de Bordeaux. Il agrandit le vignoble en 1970 en faisant l’acquisition du Château Tour de Grenet d’appellation d’origine contrôlée Lussac-Saint-Émilion.

En 1978, M. et Mme BRUNOT achètent le Château Piganeau à Saint-Émilion.

Puis en 1984, Mme BRUNOT reprend la propriété familiale du Château Madelan, d’appellation Bordeaux Supérieur, située à dix kilomètres à l’est de Bordeaux dans l’Entre-deux-Mers, entre la Dordogne et la Garonne.

Depuis 1997, leur fils Vincent BRUNOT, ingénieur en agriculture ESITPA et œnologue de la faculté de Bordeaux, poursuit l’effort de commercialisation des vins de la famille BRUNOT tant en France qu’à l’étranger.

En effet, aujourd’hui les Vignobles Brunot exportent principalement leurs vins vers la Belgique, l’Allemagne, le Danemark, l’Angleterre, la Suisse, la Chine… Néanmoins, vous pouvez toujours retrouver l’ensemble des ces vins chez les cavistes et les grossistes (hors grande distribution) de la région ainsi que dans les caves à vins de toute la France.